Billet du Jeudi 28 décembre 2017 : Gros souci vocal
Dernière mise à jour : 17/12/2018  
 
Le Billet Actu (16/161)

Chronique du 20 février 2006

Comment chauffer ma voix ?

Isabelle B. - Paris -

« J'anime un karaoké en tant que chanteuse et je ne sais comment chauffer ma voix avant la soirée, ne pouvant faire mes vocalises habituelles dans l'établissement où je me produis. Pourriez-vous me donner quelques conseils à ce sujet et m'indiquer également ce qui, à votre avis, serait bon pour moi en général dans ce contexte. D'avance, je vous remercie... etc. »

C'est une bonne question. On me l'a posée souvent car plusieurs de mes élèves ont rencontré ce problème de "réchauffement vocal" avant une prestation quand ils sont dans l'impossibilité de "faire du bruit" dans le lieu où ils se produisent.

Plusieurs points : tout d'abord, dans la mesure du possible, ayez soin de faire quelques-unes de vos vocalises habituelles chez vous (même plusieurs heures avant votre prestation votre voix se maintiendra "haute" pendant un certain temps !). Ne forcez pas mais parcourez votre voix depuis l'aigu jusqu'au grave (pas l'inverse car il est beaucoup moins favorable de commencer par le grave).

Je vous conseille la voyelle "I", émise dans un pré-bâillement (amorce du bâillement). Ne pas la serrer, la bouche doit s'ouvrir un peu ! Faire un exercice très simple (quintes arpégées par exemple, culminant au sol aigu - donc en voix de tête - et redescendues par demi-tons , jusqu'au grave de votre voix (donc, en voix dite "de poitrine"). Faites deux ou trois séries de cet exercice, afin de parcourir complètement votre étendue vocale, puis adjoindre la voyelle "A" une fois sur deux. Donc, toujours en partant de l'aigu, un arpège de quinte sur "I", un arpège de quinte sur "A" . Pourquoi "I" , pourquoi"A" ? Simplement parce que la voyelle "I" (voyelle étroite) est directrice et favorise la montée du voile du palais et que "A" (voyelle large) ouvre la voix ! Pratiquées alternativement (et correctement s'entend), ces voyelles vous rendront de grands services ! Autre petit conseil : évitez de chanter en voiture pendant le trajet car le manque d'espace de résonance étouffe la voix et l'on force sans en avoir pleinement conscience !

A votre arrivée dans l'établissement où vous vous produisez, isolez-vous dans un coin tranquille (à défaut d'un lieu plus confortable, les toilettes peuvent convenir). Faites quelques exercices (quintes, arpèges, sirènes etc.) dans la nuance piano ou mezzo-forte sur le son Brrr... en imitant un enfant jouant au camion ! Cela réchauffe la voix sans risque de forçage. Ce n'est pas précis mais... réchauffant ! Même dans le cas où vous n'auriez eu aucune possibilité de vocalises préalables, cela vous aidera à commencer la soirée avec un certain confort non négligeable. Parcourez ainsi l'ensemble de votre tessiture, de l'aigu au grave... puis le contraire, plusieurs fois.

Ensuite, à vous de choisir pour débuter des chansons plutôt douces, dans le médium de votre voix et d'alterner ensuite avec d'autres rythmes, d'autres tessitures... Evitez surtout, au départ, les chansons réclamant une forte présence en voix de poitrine franche !

Autres petits "trucs" : 1 heure avant votre prestation, l'estomac libre, 1 dose d'Arnica 7 CH (médicament homéopathique) vous mettra dans de bonnes conditions vocales. La vitamine C (un gramme au début de la soirée si elle est longue) vous aidera à tenir, sans grand risque pour votre sommeil... Vous pouvez sucer également quelques pastilles Euphon, pour adoucir votre gorge, en cours de soirée !

Je n'aurais garde d'oublier la petite coupe de champagne... efficace contre le trac, juste avant la première chanson !

Il me reste à vous dire : " Bonne chance Isabelle... "

A bientôt ?

 

Accédez à la liste complète des billets en cliquant sur ce lien : > Archives des billets actu <


Jean Laforêt

< Billet précédent

Retour au billet actuel

Billet suivant >