Billet du Jeudi 28 décembre 2017 : Gros souci vocal
Dernière mise à jour : 19/12/2018  
 
Le Billet Actu (4/161)

Chronique du 13 juin 2005.

Le concert des "classiques": mon opinion sincère .

La petite histoire de Stéphane, un futur grand interprète.

En ce lendemain du « concert des élèves classiques » du Cours Vocal Intégral (voir le programme dans la précédente chronique), je voudrais féliciter tous les participants qui, vraiment, ont donné le meilleur d’eux-mêmes – et souvent un peu plus ! Tous, selon leur niveau actuel, ont été au TOP ! Je suis vraiment heureux de ce résultat qui montre à quel point ce genre de manifestation est nécessaire et bénéfique pour la motivation de chacun. Un grand merci à tous ! Je voudrais néanmoins décerner une mention spéciale à Isabelle qui, avec sa fraîcheur, son sourire, sa joie de chanter, nous a vraiment fait chaud au cœur à tous. Sa Juliette avait presque seize ans et les redoutables contre-fa de sa Reine de la Nuit, magnifiques, étaient chargés de passion. Pascale nous a montré également de bien belles qualités : bonne tenue en scène, beaux aigus, bon legato dans l’air de Vilya. Stéphane nous a comblé en interprétant de magistrale façon « Le pas d’armes du Roi Jean » et le brillantissime (et tellement difficile) air de la Calomnie du Barbier de Séville. Le magnifique duo de Mendelsohn, avec Béatrice pour partenaire, fut également un moment fort du concert ! Bruno Desplanche a su se « glisser » habilement (lui, chanteur soliste de comédies musicales) dans ce programme plutôt lyrique, en nous offrant son professionnalisme dans l’art de l’interprétation : « Seul, devant ces tables vides », extrait des Misérables, fut un grand moment d’émotion pour tous ; dans « Maria », de West Side Story, il exprima avec fougue toute la passion de Tony. Je me répète : Bravo et Merci à tous !

Je voudrais également citer ici Julien Weyer, qui, en plus d’une prestation chantée digne d’éloges, s’est chargé – et avec quel bonheur, de la présentation du spectacle. Merci Julien et Bravo !

Je n'aurais garde d'oublier l'excellent pianiste "Alberto Frka" qui assura, avec son brio habituel, l'accompagnement de notre concert. Bravo Alberto.

Nous aurons un souvenir filmé de ce concert grâce à Matthias Ainsworth et je tiens à le remercier chaleureusement ici, par avance, de son aide si précieuse, doublée d’une gentillesse appréciée de tous. Encore merci Matthias !

Autre sujet mais un rapport certain avec ce qui précède. C’est une petite histoire vraie (ce qui n’est pas toujours le cas de toutes les histoires ! »

Mais, tout d’abord, un grand merci à tous ceux et à toutes celles qui m’ont fait l’amitié de m’écrire, via « contact ». Au gré des messages, une question revient souvent. Je la résume : « Tout le monde peut-il chanter ? » A cela, je réponds sans hésiter : « Oui, bien sûr ! » Avec plus ou moins de facilité, il est vrai, car Dame Nature n’a pas distribué ses dons de façon toujours très équitable. Mais, à moins d’un problème d’oreille grave (amusie sévère par exemple), ou un traumatisme important des cordes vocales non traité, toute personne peut éduquer sa voix et se faire plaisir en chantant... et cela, à tout âge ! On possède même quelquefois des possibilités vocales que nous sommes loin de soupçonner ! Voici une anecdote authentique pour illustrer ce sujet.

Il y a six ans environ, je reçois pour un bilan vocal, un homme jeune, la trentaine environ, M. Stéphane D. Son problème ? Une certaine timidité et une voix dont la faiblesse, pensait-il, le limitait pour prendre la parole en public car il participait, de par sa profession, à des réunions de cadres où il devait s’exprimer. Je voudrais travailler ma voix pour être plus sûr de moi, m’imposer davantage, etc. Nous avons travaillé dans ce sens, bien entendu : souffle, articulation, projection de la voix . Au fil des mois, les progrès vocaux ont permis de brillantes prises de parole mais pas seulement… Actuellement, Stéphane fréquente toujours le cours mais comme chanteur à part entière. Maintenant, il chante ! Et quel répertoire : l’Opéra, ni plus ni moins ! Une magnifique voix de basse profonde s’est révélée peu à peu. Nous l’avons travaillée cette voix, et nous continuons ! Stéphane a maintenant des notes élogieuses aux différents concours lyriques qu’il passe régulièrement. Le « matériel vocal » était là, superbe, mais bien dissimulé ! Qui aurait imaginé une telle réussite ? Moi, peut-être...

Vous voyez maintenant le rapport avec le début de cette rubrique ? Ce Stéphane dont je viens de vous parler est celui-là même qui brilla tellement, hier à notre concert !

Oui, tout le monde peut chanter, avec souvent moins de bonheur. Ce cas est tout de même exceptionnel ! Mais pas unique, croyez-moi !

A bientôt ?

 

Accédez à la liste complète des billets en cliquant sur ce lien : > Archives des billets actu <


Jean Laforêt

< Billet précédent

Retour au billet actuel

Billet suivant >