Billet du Jeudi 28 décembre 2017 : Gros souci vocal
Dernière mise à jour : 19/12/2018  
 
Le Billet Actu (66/161)

Chronique du 27 janvier 2008

La relaxation pour mieux chanter

Yves C. (Blois)

Bonjour monsieur. J’ai vingt-huit ans et je chante du lyrique en amateur. Je suis baryton. Je me permets de vous écrire au sujet de la relaxation qui, selon vous, permet d’accroître les performances vocales. Pour mon compte, c’est plutôt le contraire qui se produit. Si je me relaxe, je me sens tout mou, comme vidé d’énergie et plutôt pas enclin à chanter. Je m’y prends peut-être mal ? Je pratique avec une cassette très bien faite qui dure environ quarante-cinq minutes. Pourriez-vous me dire ce que vous pensez à ce sujet ? Bravo pour votre site. Il est super mais je n’y ai pas trouvé la réponse à cette question. D’avance merci, etc.

Yves, la relaxation est vraiment un excellent outil pour le chanteur : je persiste et je signe !

Mais, comme dans tous les domaines, le mieux est l’ennemi du bien ! Quarante-cinq minutes peuvent effectivement vous « endormir » pour de bon. Et alors, bonjour la catastrophe !

Petite histoire vraie

Il s’agit d’une expérience personnelle…

Un jour de représentation, ayant une bonne heure devant moi avant de rejoindre le théâtre, je décidai de me relaxer en m’allongeant un peu à l’hôtel (c’était à Charleroi pour « La danseuse aux étoiles »). Naturellement, vous avez deviné, je me suis endormi (chose qui ne m’arrivait jamais). Heureusement, un ami artiste, ne me voyant pas dans la loge à l’heure du maquillage, a eu l’heureuse idée de m’appeler à mon hôtel… Réveillé en sursaut, je m’habillai et partis sur des chapeaux de roues. En chemin, je tentai machinalement de fredonner un peu pour commencer à « tâter » ma voix. Rien, mais alors rien ne sortait normalement. J’insistai, mais sans succès ! Elle était comme paralysée, complètement endormie ! Dans la loge, après m’être maquillé et habillé rapidement, j’ai fait mon possible (et plus encore) pour essayer de « relancer la machine » ! C’était pitoyable, et pourtant je n’étais pas malade ! J’ai eu vraiment peur ce jour-là !

Ma voix a finalement refait surface, à peu près correctement… juste avant le lever du rideau ! Heureusement que mon « entrée » se situait un peu plus tard ! Cette histoire est absolument authentique. Elle ne m’est, heureusement, arrivée qu’une fois. Quelle angoisse !

Pardon pour ce long récit mais il illustre bien, je pense, les dangers de l’endormissement juste avant une prestation vocale. Il éclaire également le « risque » que peut quelquefois faire courir une relaxation trop longue bien que, paraît-il, certains chanteurs échappent à la règle (*)

(*) Quelques-uns de mes « collègues » étaient des rossignols dès le réveil… ce n’était pas le cas pour moi, ni pour la plupart des gens, rassurez-vous !

Comment pratiquer la relaxation ?

La relaxation, précédant une prestation vocale quelle qu’elle soit, doit être, à mon avis, relativement courte pour se montrer efficace : quinze minutes suffisent.

Pour cela, préférez à votre lit un plan plus ferme. Une serviette de bain disposée sur la moquette et un petit coussin pour votre tête feront parfaitement l’affaire. Allongez-vous confortablement sur le dos, bras le long du corps, avec le moins de vêtements possible. Tout au début de ces quinze minutes à passer avec vous-même, concentrez votre esprit sur votre respiration. Sentez-la devenir de plus en plus calme et de plus en plus profonde. Ne forcez rien, observez seulement ! Votre souffle se calme… tous vos muscles, de la nuque aux talons, se relâchent… se relâchent de plus en plus. Sentez vos bras, vos jambes s’alourdir, puis votre corps tout entier devenir de plus en plus mou, de plus en plus chaud, de plus en plus lourd. Une fois atteint un état très agréable d’abandon, où tout votre corps semble entrer dans le sol, laissez votre esprit flotter, monter très haut dans le ciel. Par exemple, partez à la poursuite de petits nuages blancs qui se promènent tout là-haut, voyez-les très distinctement. Un beau soleil vous réchauffe mais ne vous éblouit pas, etc. Faites votre histoire vous-même…

Les cassettes que l’on trouve dans le commerce, sont souvent excellentes mais trop longues pour ce qui nous intéresse ici. De toute façon, même une perle rare qui aurait une durée convenable ne remplacerait pas la voix d’une personne expérimentée. Si vous avez déjà pratiqué avec quelqu’un, revivez la séance… laissez-vous porter.

Sinon, vous pouvez vous servir de votre voix « intérieure ». Avec un peu d’habitude, elle vous aidera efficacement à atteindre un état de détente suffisant. Parlez-vous calmement, lentement, en essayant d’entendre - mentalement - vraiment votre voix.

Naturellement, vous l’avez compris, vous devez éviter de vous endormir sous peine de ne pas atteindre le but recherché… (*)

(*) Vous pouvez, par précaution, programmer la diffusion d’une musique « agréable » sur votre réveille-matin au cas où vous craindriez malgré tout que le sommeil ne vous gagne. Cela vous enlèvera toute espèce d’inquiétude à ce sujet et vous permettra de mieux vous relaxer !

Avantages de la relaxation

Que nous en soyons conscients ou non, nous transportons tous et toutes avec nous une certaine dose de stress ! Ces tensions sont toujours un handicap pour le chanteur. Quinze minutes de relaxation réussie les réduisent dans des proportions importantes.

Deuxième avantage, plus physique celui-là. Dans un corps détendu, l’énergie circule bien et permet d’améliorer considérablement la qualité de l’effort vocal qui va suivre. Bien faite, la relaxation met le corps et l’esprit dans les meilleures conditions possibles pour que l’artiste se serve au mieux de la totalité de ses moyens. (*)

(*) Il se facilite ainsi l’accès du plus haut niveau de lui-même !

La relaxation favorise, en plus d’une détente musculaire générale, une modification d’état de notre conscience.

Le corps se détend complètement mais… l’esprit reste éveillé ! La relaxation nous ouvre ainsi l’accès à notre inconscient. Il nous est alors possible de lui suggérer des pensées positives associées à une imagerie mentale… (*)

(*) C’est dans la dernière phase de la relaxation que nous pourrons agir ainsi sur notre mental.

A quel moment précis ?

Au moment où, le corps étant bien relaxé, « l’esprit » se libère et visualise, aussi distinctement que possible, le ciel et les petits nuages blancs dont je parle plus haut…

Comment procéder ?

Tout simplement : à la place des petits nuages blancs, le chanteur peut visualiser en esprit son propre personnage dans une forme vocale éblouissante, réussissant magnifiquement sa toute prochaine prestation. Il doit se voir et s’écouter chanter. Il multiplie ainsi considérablement ses chances de réussite. (*)

(*) Il faut déjà avoir une certaine pratique de la visualisation pour bien réussir cela. Il est notamment impératif d’obtenir un « film » net, sans interférences - de son, ni d’images - pour imprégner correctement son mental. La visualisation de ce « film » doit aussi durer un certain temps. Ce n’est pas très facile au début !

« Lorsque la « réussite attendue » est correctement imprimée dans l’inconscient, elle est reconnue par lui comme possible et… déjà vécue. De ce fait, certaines inhibitions s’éloignent lors de la véritable prestation ! »

Les sportifs de très hauts niveaux, nous le savons tous, conditionnement aussi leur mental par diverses techniques « sœurs jumelles » de celle que je vous indique. Pour eux non plus, il ne suffit pas d’être « musculairement » capable d’accomplir tel ou tel effort mais il est indispensable également d’être persuadé de pouvoir l’accomplir.

Le mental est primordial dans tous les sports, dans tous les métiers artistiques et… dans la vie en général !

Mon cher Yves, je crois que j’ai diablement étendu le sujet que vous aviez évoqué. J’espère de tout cœur que ces quelques lignes en trop vous seront aussi utiles ? Elles vous donneront peut-être l’envie de creuser plus cette « extension » passionnante du chant…

« De toute façon, dans un premier temps, réduisez la durée de vos relaxations lorsque vous avez à chanter ensuite. Le résultat sera tout autre ! Je compte sur vous pour me tenir au courant ? »

A bientôt ?

 

Pour accéder à la liste complète des billets actu, merci de cliquer sur ce lien : > Archives des billets actu <


Jean Laforêt

< Billet précédent

Retour au billet actuel

Billet suivant >